JE SUIS VICTIME DE VIOLENCE


COMPRENDRE L’AUTORITÉ ET LE CONTRÔLE

L’abus se définit comme tout comportement visant exercer son pouvoir sur une autre personne et/ou la contrôler. L’auteur de tels abus tente de contrôler la manière dont une autre personne pense, ressent, agit, se perçoit et perçoit son entourage.

Parmi les signes les plus visibles d’abus, on compte la violence physique, car celle-ci laisse des signes visibles sur sa victime que tous peuvent facilement percevoir et en comprendre les effets. La violence physique étant la plus « crue », elle est le fruit de gestes ou de menaces, y compris l’agression sexuelle, qui laissent des blessures corporelles, ou qui risquent d’en laisser. Les moyens d’exercer son pouvoir et son contrôle sur une autre personne sont nombreux. Ils peuvent être également plus difficiles à reconnaître, s’exprimant d’abord de manière plus discrète. Au lieu de recourir à la violence physique ou sexuelle, nombre d’auteurs de tels sévices recourent à diverses formes d’abus verbal, financier, spirituel, psychologique ou émotif.

Il faut toutefois souligner que les effets de toutes les formes d’abus sont étroitement liés. On ne peut être victime de violence physique sans en éprouver les effets sur le plan émotif. Toute personne qui menace de s’emparer de votre argent pratique une forme d’abus physique, d’intimidation et de menace. Toute personne qui vous insulte devant les membres de votre famille de sorte que vous finissez par être trop humiliée pour passer du temps avec elle engendre l’isolation et ceci constitue de l’abus émotif et verbal.

Aucune forme d’abus n’est moins néfaste qu’une autre. Toutes portent atteinte à notre image de soi, à l’être que nous sommes et à la manière dont nous nous exprimons et dont le monde nous perçoit.

COMPRENDRE L’ÉGALITÉ

Aux rapports sains s’opposent aux relations abusives où une personne exerce son autorité et son pouvoir sur une autre. Les relations dites « saines », sont fondées sur L’ÉGALITÉ. Lorsque les deux partenaires d’un couple sont convaincues d’être égaux, que chacun respecte la dignité de l’autre et qu’aucun ne tente d’exercer son pouvoir sur l’autre, il en découle des relations sans violence et saines. Ceci ne veut toutefois pas dire qu’une relation saine est une relation parfaite, sans obstacles ni problèmes. Cependant, la rencontre d’obstacles et la résolution de problèmes au sein d’une relation saine donnent lieu à des communications, des compromis et des négociations fondées sur l’égalité, le respect et la dignité réciproques.

LE CYCLE DE VIOLENCE

Nombre de femmes reconnaissent qu’au début de leur relation, leur partenaire présentait une image romantique, généreuse et aimante. Son comportement était des plus gentils et lui donnait l’impression d’être spéciale et qu’il s’intéressait beaucoup à elle. Ces femmes finissent également par admettre que lorsque les signes d’abus ont commencé à se manifester et à se multiplier, l’attitude de leur partenaire s’est transformée.

Toute relation abusive risque de donner lieu à un cycle de violence. Toutes les femmes n’en sont pas victimes et la violence ne se manifeste pas nécessairement chaque fois, mais il constitue un modèle d’abus courant.

LES INCIDENTS DE VIOLENCE
Les incidents de violence peuvent surgir de diverses manières, depuis les injures, jusqu’aux actes de violence physique ou sexuels excessifs. Avec le temps, cette étape peut s’intensifier, atteignant des proportions plus intenses et plus violentes.

L’ÉTAPE DE LA MANIPULATION
Après chaque incident d’abus, leur auteur peut s’excuser et devenir plus attentif et généreux, promettant de ne plus jamais agir ainsi. Il pourrait même aller jusqu’à jurer de consulter, d’arrêter de boire et promettre toutes sortes de choses. Pendant cette étape, il peut lui arriver de remettre la faute de l’abus sur sa victime ou d’en minimiser les incidents. De telles promesses et de tels comportements ont uniquement pour but de convaincre leur victime de ne pas le quitter. L’étape des promesses peut s’avérer de plus en plus courte au fur et à mesure que s’intensifient les abus et la violence. Tout aspect de la relation donnant à la victime quelle que forme d’espoir peut alors disparaître complètement.

LA PÉRIODE DE TENSION
Pendant cette étape, les tensions se multiplient au sein du couple, pouvant donner lieu à des arguments, de l’abus émotif ou à des formes moins poussées de violence physique, comme pousser ou empoigner son partenaire. Cette étape est très difficile à traverser, alors que vous éprouvez de la tension et vivez dans la peur d’un autre incident violent.

* * *

Toute relation abusive risque de donner lieu à une accélération du cycle de la violence. Il se compare à une tornade au mur de nuages plus vaste et à la trombe rétrécie. Le mur de nuage agit plus lentement et se veut moins intense. La trombe plus étroite est de plus en plus violente et intense et son cycle destructeur est de plus en plus court.

Pendant cette période de tension, certaines femmes avouent avoir été l’auteur d’un incident violent. Dans leur univers, la tension s’intensifie et l’expérience vécue par le passé leur indique la source de cette violence. Pendant l’étape de la manipulation, elles pourraient poser certains gestes visant inviter l’agression afin d’en finir au plus vite avec la tension et l’abus, et atteindre une période plus calme où elles se sentiront plus en sécurité.

PLANIFIER SA SÉCURITÉ

Consultez le site nipissingtransitionhouse.com pour obtenir des conseils sur la planification de sa sécurité pendant et après avoir mis fin à sa relation.

LES SIGNES AVANT-COUREURS

Consultez le site nipissingtransitionhouse.com/warning_signs.html pour connaître les signes avant-coureurs que présentent les relations fondées sur la violence.

shelternet.ca

Consulte le site shelternet.ca pour obtenir d’autres informations sur la manière de planifier sa sécurité.

NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS AIDER

  • Crisis Centre–Four Elms Emergency Shelter
    (705) 474-1031
  • Centre de ressources pour les femmes de Mattawa
    (705) 744-5567
  • Nipissing Transition House North Bay
    (705) 476-2429
  • Maison de transition de Nipissing ~ Services externes
    (705) 494-9589 (Services externes pour les femmes)
    (705) 476-2429 (Maison d’hébergement)
  • Ojibway Women's Lodge (OWL)
    Programme d’appui transitoire au logement
    (705) 472-3321
  • Centre de ressources familiales de Sturgeon Falls
    (705) 753-1154
  • Victim Services of Nipissing District
    (705) 472-2649
  • Amelia Rising Sexual Assault Centre
    (705) 476-3355
  • Assaulted Women's Helpline
    1-866-863-0511
  • Jeunesse, J’écoute
    1-800-668-6868
  • AIDS Committee of North Bay and Area
    (705) 497-3560
  • Centre régional de santé de North Bay- Centre de traitement des victimes d'agression sexuelle
    (705) 474-8600 ext 4478
  • Children's Aid Society Nipissing & Parry Sound
    (705) 472-0910

NUMÉROS D’URGENCE
(APPELER D’ABORD LE 911)

  • Service de Police de North Bay
    911 or (705) 472-1234
  • 22 Wing Military Police
    (705) 494-2188
  • Service de police anishinabek
    (705) 472-0270
  • West Nipissing Police Service
    911 or (705) 753-1234
  • Police provinciale de l'Ontario
    1-888-310-1122

© DVCCC 2011